Gabrielle Lajoie-Bergeron, Charmeuse de serpent, sac en plastique et clôture frost (une nuit à Flores), 2018. Acrylique, peinture vinylique et laine sur toile, 250 x 112 cm.
Gabrielle Lajoie-Bergeron, Charmeuse de serpent, sac en plastique et clôture frost (une nuit à Flores), 2018. Acrylique, peinture vinylique et laine sur toile, 250 x 112 cm.

Gabrielle Lajoie-Bergeron

Montréal

Compositions dont les sujets et les formes sont visiblement hétéroclites, les œuvres de Gabrielle Lajoie-Bergeron exploitent les thématiques du sexe, du pouvoir et de l’animalité. Largement colorés, les peintures, dessins et collages de l’artiste mettent en scène des personnages féminins typés. Leur décalage par rapport aux environnements dans lesquels ces femmes existent accentue la valeur symbolique qui en émane.

Gabrielle Lajoie-Bergeron détient une maîtrise en Arts visuels et médiatiques de l’UQAM. En 2016, elle a remporté la bourse Plein-Sud, et l’année suivante elle a représenté le Québec aux Jeux de la Francophonie à Abjidan, en Côte-d’Ivoire. Son exposition La femme-squelette : un baiser au cul du diable! sera présentée à la Residencia Corazon, en Argentine (2018) et à l’Œil de Poisson, à Québec (2019). Elle vit et travaille entre Charlevoix et Montréal.