Frédérique Ulman-Gagné, Choses promises, 2017. Huile sur bois, 30 x 33 pouces.
Frédérique Ulman-Gagné, Choses promises, 2017. Huile sur bois, 30 x 33 pouces.

Frédérique Ulman-Gagné

Montréal

Visiblement abstraite, la peinture de Frédérique Ulman-Gagnédéploie en espaces colorés, où existent des motifs irréguliers et de formes nées d’une gestuelle spontanée, combien de traces de chaos, de taches et des désordres subtils qui animent ses compositions. En parallèle, et uniformément intitulées Les choses, ses sérigraphies sur papier sont des œuvres uniques, elles sont des variations où des formes thématiques apparaissent d’une œuvre à l’autre à des endroits et de couleurs différentes.

Depuis 2008, le travail d’Ulman-Gagné a été présenté au Canada, en Italie, en Islande et en France. Elle a présenté des expositions solo à La Centrale Galerie Powerhouse (Aimer le désordre, 2013), à la Galerie Dominique Bouffard (Grandes Tragédies, 2017) et à la Galerie McClure (Les choses, 2017), entre autres. À l’automne 2017, elle a réalisé une résidence de création à Engramme. Elle vit et travaille à Montréal.